Les GlutineriesSans Gluten/Sans LactoseCELIACSURE
Publicité
Courriel


Tests

Le Syndrome du Colon Irritable Est Peut-être Causé par une Maladie Cœliaque Non-Dépistée ou par une Intolérance Alimentaire

Irritable Bowel Syndrome May Be Due To Missed Celiac Disease Or Food Intolerance

Par le Dr. Scot Lewey

26 Juin 2006

Le syndrome du colon irritable (SCI) est le diagnostic gastro-intestinal le plus répandu bien que ce ne soit pas vraiment une maladie pour laquelle des tests puissent en confirmer le diagnostic. Celui-ci est plutôt basé sur un ensemble de symptômes et sur l’absence de tout autre diagnostic de maladie intestinale. Les symptômes communs du SCI sont des douleurs abdominales, de la tétanie (crampes), de la diarrhée, des gonflements, des flatulences. La maladie cœliaque ou la sensibilité au gluten est une maladie commune mais les médecins sont souvent incapables de la reconnaître. Le fait d’ingérer des aliments contenant du gluten chez les gens affectés provoque des symptômes qui sont communément attribués au SCI, et qui disparaissent au moins chez 10-20% des gens diagnostiqués avec le SCI, lorsque ceux-ci éliminent le gluten. D’autres intolérances alimentaires sont aussi reconnues comme étant la cause de symptômes du SCI qui se résorbent en éliminant les aliments incriminés.

Le diagnostic de SCI est en fait un diagnostic d’exclusion. Les autres causes de symptômes de douleur abdominale, de diarrhée, de constipation, d’alternance constipation et diarrhée devraient être exclus par une révision de l’histoire médicale, par l’examen physique, par certains tests de dépistage de laboratoire et de façon discutable, par une colonoscopie. Les médecins sont traditionnellement plus soucieux d’exclure certaines autres conditions comme les maladies inflammatoires de l’intestin (colite ulcérative, maladie de Crohn) et le cancer. Il existe des conditions moins inquiétantes et traitables qui demandent à être exclus et qui sont par exemple l’intolérance au lactose, les infections intestinales spécialement des parasites comme la Giardia, et l’intolérance alimentaire. La maladie cœliaque, reconnue maintenant comme étant très commune, affectant approximativement 1% de la population nord américaine, a été largement ignorée comme cause possible des symptômes du SCI. Les médecins de première ligne savent que la diarrhée est un symptôme courant de la maladie cœliaque mais ne savent pas que ces symptômes peuvent être présents chez des adultes et être associés à la constipation. La majorité des médecins sont ignorants du fait que la prévalence de la maladie cœliaque chez les patients atteints du SCI puisse être aussi haute que 20%.

Les tests de laboratoire typiques prescrits par les médecins pour dépister d’autres maladies intestinales sérieuses pouvant ressembler au SCI incluent une formule sanguine complète à la recherche de pertes sanguines ou d’anémie (bas taux d’hémoglobine ou d’hématocrite), de signes d’inflammation ou d’infection (haut taux de globules blanc et/ou de plaquettes) et des tests fécaux pour le sang (test sanguin fécal occulte FOB) ou globules blancs fécaux (GB ou de leucocytes fécaux). Les tests fécaux peuvent indiquer des saignements, de l’infection ou de l’inflammation dans l’intestin. Le SCI ne cause pas de saignements ou d’inflammation intestinale comme les maladies inflammatoires de l’intestin, les infections ou le cancer peuvent le faire. Les tests normaux sont rassurants bien qu’ils n’excluent pas les maladies plus sérieuses. La majorité des gastroentérologues croient que la colonoscopie devrait être pratiquée.

Cependant, la plupart des médecins et même plusieurs gastroentérologues ne prescrivent pas les tests pour la maladie cœliaque alors qu’il s’agit d’une maladie courante qui peut être dépistée par des tests sanguins. Les raisons pour cela sont multiples et sont expliquées plus en détails dans un autre article que j'ai publié. En raison de l’incidence commune, de la présence de tests de dépistage et du traitement disponible, le dépistage de la maladie cœliaque devrait faire partie de l’évaluation standard de tous les patients se présentant avec des symptômes suggérant le SCI avant que ce diagnostic ne soit énoncé.


Plus récemment, l’intolérance aux aliments autres que le gluten ou le blé fut suggérée comme cause traitable du SCI. Des tests sérologiques pour un type d’anticorps nommé IgG ont été recommandés par plusieurs chercheurs comme étant utiles afin d’aviser les gens d’éliminer certains aliments en guise de traitement pour le SCI. Des évidences récentes suggèrent qu’une réduction significative des symptômes du SCI peut survenir chez ceux qui éliminent des aliments en se basant sur des niveaux élevés d’anticorps IgG à ces aliments.

Une recherche publiée en 2004 par Atkinson et al rapporte une amélioration des symptômes de 10-26% chez les patients avec le SCI comparée à un groupe de contrôle. Une détérioration fut notée, chez ceux qui relâchèrent leurs restrictions alimentaires, démontrée par des niveaux élevés d’anticorps. D’autres recherches seront nécessaires afin de valider ces résultats, qui font d’ailleurs face à une résistance significative par beaucoup de professionnels de la santé, spécialement aux États-Unis. Pourtant, les diètes d’élimination sont reconnues depuis longtemps pour être efficaces chez beaucoup de personnes. La possibilité de l’intolérance alimentaire comme cause réversible des symptômes attribués à un syndrome tel le SCI qui a souvent peu de traitements efficaces et la plupart du temps inefficaces, avec quelques fois de nouveaux médicaments qui ont une efficacité limitée et une innocuité non-prouvée à long terme, tout ceci donc devrait inciter les chercheurs à d'autres études et à une ouverture aux expériences diététiques.

Si vous avez été diagnostiqué avec un syndrome du colon irritable, je recommande que vous confirmiez que la maladie cœliaque a été exclue. Une intolérance alimentaire pourrait aussi être considérée quoique les tests risquent de ne pas être couverts par votre assurance et/ou pas acceptés par votre médecin comme étant valides. L’élimination d’aliments courants et leurs protéines causant des intolérances tel le blé, l’orge, le seigle (gluten), protéines bovines (caséine), soya, arachides mérite d’être essayer. Rédigez un journal afin de noter ce que vous mangez et de noter les symptômes. Réintroduisez un aliment ou une protéine à la fois. Il existe aussi une diète qui effectivement élimine toutes les protéines alimentaires majeures causant des intolérances mais c’est une diète qui est difficile à suivre, elle se nomme diète Paleo (www.thepaleodiet.com) .

 

1. Hoey. “Irritable Bowel Syndrome: Could it be Celiac Disease?" Can Med J. 2002; 166:479-80
2. Sander et al, “Association of Adult Coeliac Disease with Irritable Bowel Syndrome: A Case-Control Study in Patients Fulfilling Rome II Criteria Referred to Secondary Care." Lancet. 2001; 358:1504-8
2. Atkinson W; Sheldon TA; Shaath N; Wharwell PJ. “Food elimination bsed on IgG antibodies in irritable bowel syndrome; a randomised controlled trial." Gut 2004; 53:1459-1464.
3. Isolauri E; Rautava S; Kalliamaki M. “Food allergy in irritable bowel syndrome: new facts and old fallacies." Gut 2004; 53:1391-3.

Le Dr Scot Lewey est médecin diplômé et spécialisé en gastroentérologie (maladies du système digestif) pratiquant sa spécialité au Colorado. Il est le médecin rattaché au groupe local de support de la MC, il est chercheur et auteur de plusieurs publications. Il a développé un programme éducatif sur le web à cette adresse : http://www.thefooddoc.com/ afin d’informer les gens souffrant d’intolérance alimentaire et de MC.

Source de l'article: http://EzineArticles.com/?expert=Dr._Scot_Lewey

 

 


Coin de discussion | Chroniques | Dermatite | Symptômes | Tests | La diète | À notre sujet | Liens | Plan du site

 

©2013
Tous droits réservés


Tests de dépistage

Limites des tests

Tests génétiques

Tests fécaux

Accueil

Coin de discussion


Chroniques


Dermatite H


Symptômes de la maladie coeliaque

 

Diète sans gluten

Déni de responsabilité

À notre sujet

Liens

Plan du site