Les GlutineriesSans Gluten/Sans LactoseCELIACSURE
Publicité
Courriel


Tests

SOSGluten.ca 19/04/07 - La dermatite herpétiforme est une pathologie bulleuse cutanée de nature auto-immune, souvent associée à la malade cœliaque et à une réaction immuno-allergique aux antigènes du gluten. La transglutaminase tissulaire (tTG) a été identifiée comme l’une des cibles majeures du processus auto-immun déclenché au cours des manifestations intestinales de la maladie cœliaque, tandis que la transglutaminase épidermique (eTG ou TG3) semble être la cible des processus auto-immuns à l’origine des lésions de dermatite herpétiforme (Sardy et al, 2002). Les chercheurs de la présente étude Italienne ont recherché la présence possible de dépôts d’IgA et de TG3 sur la peau saine de cœliaques n’ayant aucune manifestation de dermatite herpétiforme.


J Eur Acad Dermatol Venereol. 2007 Apr;21(4):509-14.

Co-localisation d’IgA et de TG3 sur la peau saine de patients cœliaques.

Co-localization of IgA and TG3 on healthy skin of coeliac patients.

Cannistraci C, Lesnoni La Parola I, Cardinali G, Bolasco G, Aspite N, Stigliano V, Picardo M.

Institut de Dermatologie S. Gallicano, Rome, Italie.

Mise en situation: La dermatite herpétiforme (DH) qui est l’expression cutanée de la maladie cœliaque (MC) est induite par la présence d’anticorps IgA et de transglutaminase épidermique (TG3) en tant qu’auto-antigène principal, stockés dans le derme papillaire et sur les parois des vaisseaux.

Buts: Évaluer la présence de dépôts d’IgA et de TG3, considérés être la première étape dans l’induction de la DH, sur la peau saine de patients cœliaques n’ayant aucune manifestation cutanée.

Méthodes : Des biopsies (par poinçon) de la peau furent pratiquées sur 11 patients cœliaques consécutifs, dont deux présentaient des manifestations cutanées de DH et neuf sans manifestation de DH. Trois patients adhérèrent à une diète sans gluten (SG) et furent évalués par immunofluorescence et microscopie confocale pour la présence de dépôts dans la partie haute du derme et au niveau des vaisseaux.

Résultats : Chez les patients cœliaques affectés par la DH, nous avons retrouvé la présence de dépôts d’IgA et de TG3 dans la partie haute du derme mais aussi dans les parois des vaisseaux. Chez tous les cœliaques sans manifestation de DH et aussi chez les patients ayant adhéré à une diète stricte SG, nous avons amplement trouvé des dépôts variables d’IgA et de TG3 tant dans le derme papillaire qu’au niveau des parois des vaisseaux, bien qu’une plus faible intensité du signal de fluorescence fut détectée chez les cœliaques sans DH comparativement aux cœliaques affectés par la DH. Un double test immunologique avec des anticorps anti-IgA et anti-TG3 montra une forte co-localisation dans la partie haute du derme chez les cœliaques avec la DH et une plus faible co-localisation chez ceux sans DH.

Conclusion : Nous avons démontré la présence de dépôts d’IgA et de TG3 dans la peau saine des cœliaques, dépôts qui sont considérés comme jouant un rôle central dans la pathogénie de la dermatite herpétiforme.

Références:

Sardy M., Karpati S., Merkl B., Paulsson M., Smyth N., Epidermal transglutaminase (TGase 3) is the autoantigen of dermatitis herpetiformis, J. Exp.
Med. 195(6) (2002) 747-757.

 

 

 

 


Coin de discussion | Chroniques | Dermatite | Symptômes | Tests | La diète | À notre sujet | Liens | Plan du site

 

©2013
Tous droits réservés


Tests de dépistage

Limites des tests

Tests génétiques

Tests fécaux

Accueil

Coin de discussion


Chroniques


Dermatite H


Symptômes de la maladie coeliaque

 

Diète sans gluten

Déni de responsabilité

À notre sujet

Liens

Plan du site