Les GlutineriesSans Gluten/Sans LactoseCELIACSURE
Publicité
Courriel


Tests

SOSGluten.ca   15/06/2007 – Peut-on souffrir de symptômes de la maladie cœliaque (MC) sans rencontrer les critères de diagnostic de cette maladie tel que proposés par l’ESPGAN (European Society for Pediatric Gastroenterology and Nutrition ) qui reposent sur la présence d’une atrophie villositaire de l’intestin grêle (lésions de type Marsh III)?

Peut-on souffrir de ces symptômes en ayant seulement des anormalités mineures de l’intestin classifiées comme étant des lésions “non-cœliaques“ de type Marsh I et Marsh II?

Est-il possible que la ligne de démarcation, fixée par l’ESPGAN et suivie par la majorité des médecins pour prescrire une diète sans gluten, ne soit pas au bon endroit? Les Dr Tursi et Brandimarte de l’hôpital Bonomo en Italie dévoilèrent en 2003 une recherche apportant des réponses à ces questions.

 

J Clin Gastroenterol. 2003 Jan;36(1):13-7
 
La réponse symptomatique et histologique à une diète sans gluten chez des patients ayant une entéropathie hors norme.

The symptomatic and histologic response to a gluten-free diet in patients with borderline enteropathy.

Tursi A, Brandimarte G.

Department of Emergency, L. Bonomo Hospital, Andria (BA), Italy. antotursi@tiscalinet.it

BUTS: Un problème clinique est posé par des patients ayant des symptômes suggestifs de sensibilité au gluten (diarrhée, perte de poids, anémie causée par une déficience en fer et ne répondant pas aux traitements, etc.) alors que de petits échantillons de l’intestin révèlent seulement des anormalités mineures comme une entérite lymphocytaire avec ou sans hyperplasie des cryptes (Marsh I-II). Notre but était de confirmer les bienfaits d’une diète sans gluten chez des patients avec ces anormalités à la muqueuse intestinale.

ÉTUDE : Nous avons étudié 35 patients (11 hommes, 24 femmes ayant une moyenne d’âge de 28 ans, s’étendant de 22 à 51 ans) référés à nous pour des symptômes gastro-intestinaux, des maladies non-expliquées ou des maladies ne répondant à aucun traitement. Parce que la maladie cœliaque était suspectée être la pathologie sous-jacente, de petits échantillons de l’intestin furent prélevés. Ceux-ci révélèrent seulement des anormalités mineures : 11 patients avaient des lésions de type Marsh I, alors que 24 patients avaient des lésions de type Marsh II. Bien que les lésions histologiques fussent inconsistantes avec la maladie cœliaque, une suspicion de “maladie cœliaque avec histologie en deçà de la ligne de démarcation” persistait et tous les patients furent exhortés à adhérer à une diète sans gluten.

RÉSULTATS : Seulement 23 patients consentirent à suivre une diète sans gluten; des biopsies de suivi furent prélevées après 8 à 12 mois de diète. Dans le groupe de lésions Marsh I (7 patients), 5 patients montrèrent une normalisation de la muqueuse vers Marsh 0 et 2 montrèrent une persistance de lésions Marsh I. Dans le groupe de lésions Marsh II (16 patients), 9 patients montrèrent une normalisation de la muqueuse vers Marsh 0, cinq montrèrent une amélioration vers des lésions Marsh I et 3 démontrèrent une persistance de lésions Marsh II.

Une amélioration clinique spectaculaire fut notée chez absolument tous les patients qui suivirent la diète sans gluten, les symptômes ayant virtuellement disparu chez tous les patients sans exception.

Les sept patients ayant refusé la diète sans gluten furent réévalués 8 et 12 mois plus tard. Les symptômes et lésions histologiques étaient inchangés chez 6 d’entre eux, tous les 7 refusèrent encore d’adhérer à une diète sans gluten. Un des sept patients avec des lésions Marsh I eut une aggravation de ses symptômes et de ses lésions histologiques de Marsh I à Marsh IIIa, aussi ce dernier patient adhéra finalement à la diète sans gluten.

CONCLUSIONS: Les symptômes disparaissent après l’introduction d’une diète sans gluten chez les patients suspectés d'avoir une maladie cœliaque avec de légères lésions histologiques. Alors que les lésions de type Marsh I-II ne peuvent être classifiées lésions cœliaques (critère ESPGAN), les symptômes des patients au départ et l’amélioration nette des symptômes avec l’exclusion du gluten, avec ou sans rétablissement des lésions histologiques, supporte l’hypothèse que ces patients sont sensibles au gluten et semble justifier le traitement avec une diète sans gluten.

 

 


Coin de discussion | Chroniques | Dermatite | Symptômes | Tests | La diète | À notre sujet | Liens | Plan du site

 

©2013
Tous droits réservés


Tests de dépistage

Limites des tests

Tests génétiques

Tests fécaux

Accueil

Coin de discussion


Chroniques


Dermatite H


Symptômes de la maladie coeliaque

 

Diète sans gluten

Déni de responsabilité

À notre sujet

Liens

Plan du site