Les GlutineriesSans Gluten/Sans LactoseCELIACSURE
Publicité
Courriel


Tests

SOSGluten.ca   05 juillet 2007 – Il est maintenant reconnu que la sensibilité au gluten cause des symptômes intestinaux et ce, même en l’absence d’une atrophie villositaire de l’intestin grêle. Des chercheurs ont donc étudié des patients ayant des symptômes intestinaux et diagnostiqués avec un syndrome du côlon irritable avec diarrhée prédominante et ont déterminé que certains marqueurs sérologiques pouvaient aider à prédire les bienfaits d’une diète sans gluten chez plusieurs de ces patients.

 

Clin Gastroenterol. 4 juin 2007

Prédire une Réponse Clinique à la Diète Sans Gluten chez des Patients Ayant un Syndrome du Colon Irritable Avec Diarrhée Prédominante.

Predictors of Clinical Response to Gluten-Free Diet in Patients Diagnosed With Diarrhea-Predominant Irritable Bowel Syndrome.

 

Wahnschaffe U, Schulzke JD, Zeitz M, Ullrich R
.
Clinique Médicale A, Département de Gastroentérologie,  Endocrinologie et de Nutrition, Hôpital Universitaire Ernst Moritz Arndt Universität Greifswald, Greifswald, Allemagne.

MISE EN SITUATION ET BUTS : La sensibilité au gluten peut causer des symptômes abdominaux en l’absence d’une atrophie villositaire. Nous avons examiné la prévalence de maladie cœliaque associée aux anticorps présents dans le sang chez des patients ayant un syndrome du colon irritable avec diarrhée prédominante (SCI-d) et leur efficacité à prédire, en combinaison avec le génotype HLA-DQ2, la réponse à une diète sans gluten.

MÉTHODES : Des tests de dépistage à la recherche du gène HLA-DQA1*0501/DQB1*0201 ainsi que des anticorps IgA et IgG sériques associés à la maladie cœliaque furent effectués sur 145 patients ayant un SCI-d, sur 74 patients ayant une maladie cœliaque (MC) non-traitée et traitée ainsi que sur 57 patients ayant un syndrome du colon irritable actif (SCD). Les niveaux d’anticorps, la fréquence des selles et l’évaluation des symptômes intestinaux furent déterminés tout au long d’un processus de suivi chez 41 patients ayant le SCI-d (26 femmes, 15 hommes; âge moyen de 46 ans dans une fourchette d’âge variant de 30 à 67 ans) qui participèrent à une évaluation non-aléatoire de 6 mois comportant une diète sans gluten.

RÉSULTATS : Des anticorps IgG associés à la MC, mais pas d’anticorps IgA, furent retrouvés dans le sang d’une majorité de patients traités (55%) pour la MC et chez presque tous les patients non-traités (97%) pour la MC. Chez les patients ayant un SCI-d, des anticorps IgG associés à la MC furent retrouvés chez 37% et le gène HLA-DQ2 chez 39% d’entre eux alors que chez les patients ayant un SCI ces chiffres furent respectivement de 18% et 23%. Après 6 mois de diète sans gluten, la fréquence des selles et la mesure des symptômes intestinaux étaient revenues à la normale chez 60% des patients avec un SCI-d ayant testé positifs aux anticorps IgG associés à la MC et au gène HLA-DQ2 et chez 12% des patients ayant testé négatifs aux anticorps IgG associés à la MC et au gène HLA-DQ2; les deux paramètres combinés produisent une valeur prédictive positive de 65% (intervalle de confiance de 95%, 30%-80%) et une valeur prédictive négative de 88% (69%-97%).

CONCLUSION : Les anticorps IgG associés à la maladie cœliaque et l’expression du gène HLA-DQ2 peuvent identifier facilement les répondants à une diète sans gluten chez les patients souffrant du syndrome du colon irritable avec diarrhée prédominante.

 

 

 

 

 


Coin de discussion | Chroniques | Dermatite | Symptômes | Tests | La diète | À notre sujet | Liens | Plan du site

 

©2013
Tous droits réservés


Tests de dépistage

Limites des tests

Tests génétiques

Tests fécaux

Accueil

Coin de discussion


Chroniques


Dermatite H


Symptômes de la maladie coeliaque

 

Diète sans gluten

Déni de responsabilité

À notre sujet

Liens

Plan du site