Les GlutineriesSans Gluten/Sans LactoseCELIACSURE
Publicité
Courriel


Tests

SOSGluten.ca   8 août 2007 – Le challenge rectal, fut développé par le Dr. Michael N. Marsh à la fin des années 80, et est considéré par certains scientifiques, comme étant supérieur à la biopsie intestinale pour diagnostiquer les gens sensibles au gluten. Ce test consiste à pratiquer une première biopsie au niveau de la muqueuse rectale, à déposer du gluten à cet endroit sur la muqueuse et à pratiquer une deuxième biopsie, quelques heures plus tard, pour analyser les tissus.

Dès son apparition, ce test fut boudé par l’ensemble des spécialistes et il l’est encore aujourd’hui car, selon plusieurs autorités médicales réfractaires au concept de sensibilité au gluten sans maladie cœliaque, il identifierait “beaucoup trop“ de cœliaques. Les auteurs d’une étude conduite en 1997 comparèrent les résultats obtenus à partir d’un challenge rectal à ceux obtenus avec les tests conventionnels et conclurent à la pertinence du challenge rectal pour identifier les gens sensibles au gluten. Le challenge rectal, dans cette étude, permit de découvrir que 48% des parents au premier degré de patients cœliaques étaient sensibles au gluten alors que les tests conventionnels permirent d’en découvrir à peine 7%. En 2003, dans une étude basée sur le test d’haleine au sorbitol H2, réalisée par Tursi A et al, pour détecter les dommages histologiques dans la parenté de patients cœliaques, les chercheurs arrivèrent à des résultats semblables et déterminèrent que 44% de ceux-ci étaient sensibles au gluten.

 

Am J Gastroenterol. 1997 Aug;92(8):1326-30.

Sensibilité au gluten détectée au niveau de la muqueuse rectale dans la parenté au premier degré de patients cœliaques.

Gluten sensitivity in the rectal mucosa of first-degree relatives of celiac disease patients.

Dezi R, Niveloni S, Sugai E, Pedreira S, Smecuol E, Vazquez H, Doldan I, Cabanne A, Boerr L, Valero J, Kogan Z, Mauriño E, Bai JC.

Département Clinique, Dr. Carlos Boborino Udaondo Hôpital de Gastroentérologie, Université du Salvadore, Buenos Aire, Argentine.

MISE EN SITUATION / BUTS: Le challenge rectal est un test simple, sensible et spécifique de la sensibilité au gluten ressentie au niveau de  la muqueuse. Nos buts, dans cette étude, étaient d’évaluer la sensibilité au gluten dans la parenté au premier degré de patients cœliaques et de comparer ces données avec celles obtenues pour le dépistage de la maladie cœliaque par la biopsie intestinale, les tests sérologiques ainsi que le génotype HLA.

MÉTHODES : Un challenge rectal de 4 heures fut réalisé avec 6 g de gluten dans une solution saline chez 29 sujets ayant une parenté au premier degré avec des patients cœliaques, également chez 20 patients diagnostiqués formellement avec une maladie cœliaque (MC) et chez 10 sujets sans MC servant de groupe de contrôle . Le nombre de lymphocytes intra-épithéliaux (LIEs) sur des échantillons de biopsies rectales gelés avant et après le challenge furent quantifiés par imagerie numérique.


RÉSULTATS : La réponse des LIEs, dans les échantillons de biopsies rectales, fut significativement élevée après l’instillation de gluten chez les patients cœliaques (moyenne de 126% au dessus de la ligne de décompte prédéfinie; intervalle de confiance de 95% :61-213%) comparée aux sujets appartenant au groupe de contrôle. En se basant sur un écart de 20% du décompte des LIEs, 14 parents (48%) de cœliaques montrèrent une réponse (augmentation des LIEs dans la muqueuse rectale) semblable à celle vue chez les cœliaques. Deux d’entre eux avaient une atrophie villositaire partielle et une augmentation du décompte des LIEs également dans la muqueuse intestinale. L’un deux exhibait aussi des tests sérologiques compatibles avec une MC ainsi que le génotype (HLA-DQ2). Les douze autres avaient une muqueuse intestinale normale et des tests sérologiques normaux (anti-gliadine et anti-endomysium) tout comme les autres parents ayant un challenge rectal normal. Le génotype HLA DQA1*0501 DQB1*0201 (HLA DQ2) fut identifié chez cinq parents ayant un challenge rectal positif (incluant le patient avec une atrophie de la muqueuse plus sévère) et aussi chez huit parents de cœliaques sans évidence de sensibilité au gluten dans le challenge rectal.

CONCLUSION : Notre étude identifie un sous-groupe de personnes, dans la parenté au premier degré de cœliaques, démontrant au niveau de la muqueuse, après instillation de gluten dans le rectum, une évidence de sensibilité au gluten sans nécessairement présenter les autres caractéristiques de la MC.

 


Coin de discussion | Chroniques | Dermatite | Symptômes | Tests | La diète | À notre sujet | Liens | Plan du site

 

©2013
Tous droits réservés


Tests de dépistage

Limites des tests

Tests génétiques

Tests fécaux

Accueil

Coin de discussion


Chroniques


Dermatite H


Symptômes de la maladie coeliaque

 

Diète sans gluten

Déni de responsabilité

À notre sujet

Liens

Plan du site