Les GlutineriesSans Gluten/Sans LactoseCELIACSURE
Publicité
Courriel


Tests

Clinical Gastroenterology and Hepatology 2007;5:838–843

Une nouvelle classification de l’histologie intestinale uniformise et facilite le diagnostic de la maladie cœliaque.

Comparison of the Interobserver Reproducibility With Different Histologic Criteria Used in Celiac Disease

Gino Roberto Corazza, Vincenzo Villanacci, Massimo Milione, Ombretta Luinetti, Carla Vindigni, Caterina Chioda, Luca Albarello, Daniela Bartolini, Francesco Donato

 

Mise en situation et Buts: La classification Marsh-Oberhuber est couramment utilisée pour évaluer les lésions de la muqueuse intestinale dans le dépistage de la maladie cœliaque (MC). Une classification plus simple fut récemment proposée; elle repose sur trois morphologies villositaires associées à un décompte des lymphocytes intra-épithéliaux supérieur à 25/100 entérocytes. Les trois morphologies sont : (A) aucune atrophie, (B1) atrophie avec un rapport villosités/cryptes <3:1 et (B2) atrophie où les villosités ne sont pas décelables. Le but de cette étude était de confirmer l’uniformité de l’observation entre les différents pathologistes pour classifier les lésions selon les deux systèmes de classification, soit la classification Marsh-Oberhuber et le nouveau système de classification.

Méthodes : Soixante patients furent sélectionnés pour l’étude : 10 sujets sans maladie cœliaque, 13 patients diagnostiqués cœliaques sans atrophie villositaire mais ayant une augmentation des lymphocytes intra-épithéliaux (>25/100 entérocytes) ainsi qu’une hyperplasie des cryptes et 37 patients diagnostiqués cœliaques avec une atrophie villositaire. Soixante cassettes furent acheminées à 6 pathologistes, chacun ignorant l’existence des autres et aucun n’ayant reçu d’informations cliniques au sujet des échantillons. Chaque pathologiste reçut l’ensemble des prélèvements, issus des biopsies, en deux occasions différentes et eut à les évaluer selon les deux systèmes de classification et dans un ordre aléatoire. L’analyse statistique kappa fut utilisée pour confirmer la concordance entre chaque paire de pathologistes.

Résultats: La moyenne des valeurs obtenues par l’analyse statistique kappa fut de 0.35 (passable) pour la classification Marsh-Oberhuber versus 0.55 (modéré) pour le nouveau système de classification.

Conclusions : La nouvelle classification de pathologie duodénale dans la MC engendre une meilleure concordance entre les observateurs comparativement à la classification Marsh-Oberhuber qui est plus encombrante; cette nouvelle classification contribue à la validité du diagnostic de maladie cœliaque.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Coin de discussion | Chroniques | Dermatite | Symptômes | Tests | La diète | À notre sujet | Liens | Plan du site

 

©2013
Tous droits réservés


Tests de dépistage

Limites des tests

Tests génétiques

Tests fécaux

Accueil

Coin de discussion


Chroniques


Dermatite H


Symptômes de la maladie coeliaque

 

Diète sans gluten

Déni de responsabilité

À notre sujet

Liens

Plan du site