Les GlutineriesSans Gluten/Sans LactoseCELIACSURE
Publicité
Courriel


Tests

Diagnostiquer la Maladie Coeliaque et la Sensibilité au Gluten

Diagnosing Celiac Disease and Gluten Sensitivity



Par le Dr. Scot Lewey

La maladie cœliaque (MC), aussi connue sous le nom d’entéropathie sensible au gluten est très courante mais passe fréquemment inaperçue. Il s’agit d’une maladie auto-immune causée par le gluten chez les gens génétiquement prédisposés et qui endommage les intestins. La MC classique est diagnostiquée par des tests sanguins anormaux, par une apparence anormale de l’intestin au microscope et par des symptômes qui disparaissent en excluant le gluten de l’alimentation.

Plusieurs tests sérologiques existent pour le dépistage de la MC. Ils possèdent différents degrés de précision. Certains sont plus sensibles, ce qui veut dire qu’ils seront positifs devant des formes légères de MC mais ne sont pas très spécifiques, signifiant qu’un test positif pourra ne pas nécessairement indiquer une MC. D’autres sont très spécifiques, signifiant qu’un résultat positif signifiera que vous avez fort probablement la maladie.

Les tests les plus spécifiques sont les tests pour rechercher les anticorps anti-endomysium (EMA) et anti-transglutaminase (tTG). Ces deux tests sont basés sur l’immunoglobuline de type A (IgA) et peuvent être négatifs si vous souffrez d’un déficit en IgA, ce qui survient chez environ 1-2% des cœliaques. Lorsque l’un ou l’autre des deux tests (EMA ou tTG) est positif, la probabilité de MC est très forte et habituellement la biopsie intestinale révèle une atrophie villositaire. De récentes études indiquent que les anticorps anti-transglutaminase sont détectés dans le sang chez seulement 40% des cœliaques ayant des dommages intestinaux légers. La MC séronégative est présente chez près de 20% des cœliaques, signifiant que les tests sérologiques peuvent être négatifs même si la biopsie est positive.

Les anticorps contre la gliadine (AGA), la fraction toxique du gluten, sont considérés être très sensibles mais non spécifiques à la MC. De nouveaux tests pour ces anticorps, ayant subit une modification chimique appelé désamidation, semblent être plus spécifiques à la MC (Gliadine II, Inova) par rapport aux anciens tests. Ils semblent aussi être plus précis que l’EMA et le tTG mais ne sont vraiment pas disponibles partout.

Un problème angoissant existe chez plusieurs personnes ayant une forme amoindrie d’intolérance au gluten. En effet, certains individus ont des résultats négatifs ou incertains concernant les tests sérologiques et/ou les biopsies, tout en réagissant favorablement à une diète sans gluten (SG). Le problème de ces patients est qu’ils ne sont pas pris au sérieux et qu’ils veulent savoir si oui ou non ils sont sensibles au gluten. Pour ces individus, les tests d’anticorps fécaux pour les anticorps AGA et tTG peuvent être utiles.

Différentes études sur les analyses fécales furent conduites dans des laboratoires de recherches et quelques une furent publiées mais les analyses fécales ne furent mises à la disposition du public qu’au début des années 2000 par l’entremise du laboratoire commercial américain Enterolab. Ce laboratoire, fondé par le Dr. Kenneth Fine, gastroentérologue, offre des tests qui peuvent être commandés directement par Internet, sans ordonnance médicale mais qui ne sont malheureusement pas couvert par les régimes d’assurances. Le Dr. Fine, qui a fait breveter ses tests, tarde à publier les résultats de ses recherches dans les revues médicales spécialisées, aussi ses tests ne sont pas largement acceptés par la communauté médicale.


Cependant, ses données non-publiées ainsi que l’expérience clinique de certains d’entre nous qui avons utilisé ces tests pour nos patients, indiquent que les tests fécaux sont très sensibles pour dépister les signes de sensibilité au gluten.

Le Dr. Fine affirme que ses tests ont une sensibilité de 100% pour dépister la MC et qu’ils sont hautement sensibles pour dépister des degrés moindres de sensibilité au gluten. Chez des individus dont les symptômes disparaîtront en suivant une diète sans gluten, des niveaux d’anticorps fécaux anormaux seront présents chez la majorité d’entre eux bien avant que des tests sérologiques ou une biopsie ne révèlent quoique ce soit.

Les biopsies intestinales prélevées par endoscopie sont considérées être "l’étalon d’or" pour diagnostiquer la MC. Cependant, des études récentes ont démontré que certains individus sensibles au gluten, des individus rencontrés souvent au sein de la parenté de cœliaques, et ayant de légers symptômes ou n’ayant aucun symptôme, présentent des changements au niveau de l’intestin qui ne peuvent être vus à l’aide d’un microscope conventionnel. Ils ne peuvent être perçus que par des tests qui ne sont pas des tests routiniers ou vus qu’à l’aide de microscopes électroniques utilisés seulement en recherche. Ces tests spéciaux sont désignés sous l'appellation de "tests immunohistochimiques". Ils identifient des cellules blanches et spécifiques du sang nommées lymphocytes, présentes à la surface des villosités intestinales. Lorsque ces lymphocytes sont en augmentation cela porte le nom de lymphocytose intra-épithéliale ou augmentation des IELs et ceci est le signe précoce d’un dommage ou d’une irritation causée par le gluten. La microscopie électronique révèle aussi des changements très précoces de l’ultra-structure chez plusieurs personnes alors que les tests sérologiques et les biopsies (sous microscopes conventionnels) ne montrent rien d’anormal. Lorsque des individus ayant ces changements se voient offrir l’option d’une diète sans gluten, ils y répondent habituellement favorablement. Par contre, ceux qui persistent à manger du gluten développent souvent, plus tard, une MC classique.

Ce que ces études suggèrent est que le fait d’avoir une "biopsie normale de l’intestin grêle" est suffisant, tel que défini par les critères stricts, pour exclure la maladie cœliaque, mais que la biopsie intestinale n’est pas un "étalon d’or" pour diagnostiquer la sensibilité au gluten. Cet état de fait a été compris et apprécié par plusieurs individus ayant répondu favorablement à une diète sans gluten amorcée sur la base de symptômes, d’une histoire familiale d’intolérance au gluten, de tests sérologiques ou de tests fécaux suggestifs.

La génétique de la MC et de la sensibilité au gluten est une autre source de confusion. Les tests génétiques à la recherche de gènes spécifiques sont incroyablement utilisés pour déterminer si une personne possède l’un ou/et l’autre des gènes HLA DQ2 et HLA DQ8 qui sont présents chez 95-98% des cœliaques et prédisposent au développement de la MC. Certains utilisent l’absence de ces deux gènes pour exclure toute possibilité de MC et la nécessité de tests de dépistage ou d’une diète sans gluten. Il y a cependant des rapports documentés de MC chez des gens n’ayant ni DQ2 ni DQ8. De plus, de récentes études indiquent que d’autres gènes DQ peuvent être associés à une sensibilité au gluten quoique ne prédisposant pas à la MC classique.

Sur la base de son expérience relative aux anticorps fécaux, le Dr. Fine recommande de vérifier la présence de tous les types DQ lors des tests génétiques. Il rapporte que d’autres types DQ sont associés à des niveaux élevés d’anticorps contre la gliadine et la transglutaminase dans les selles et que les individus ayant ces autres gènes DQ, des anticorps fécaux et des symptômes réagissent bien à la diète SG. Selon ses données non-publiées, tous les types DQ à l’exception de DQ4 sont associés à un risque d’intolérance au gluten.

Donc, se faire tester pour tous les gènes DQ permet à un individu de déterminer s’il possède l’un des gènes à haut risque prédisposant à la maladie cœliaque ou l’un des autres "gènes DQ à moindre risque" dont le Dr Fine a découvert une association avec la sensibilité au gluten.

Les tests fécaux d’Enterolab pour détecter les anticorps anti-gliadine et anti-transglutaminase bien que n’étant pas largement acceptés, ont gagné la faveur de l’opinion publique comme étant une option pour déterminer la sensibilité au gluten soit lorsque les tests sérologiques sont négatifs et/ou la biopsie est négative ou soit pour remplacer les tests les plus invasifs. La plupart des médecins recommandent toujours les tests sanguins reconnus et la biopsie intestinale pour confirmer la maladie cœliaque. Bien que les rapports dans le public soient extrêmement positifs ils n’ont pas été entérinés, à travers des études publiées, par la communauté médicale qui attend que le Dr. Fine publie ses données ou que d’autres chercheurs reproduisent les mêmes résultats.

Cependant, des médecins ouverts au plus large problème de la sensibilité au gluten ont rapporté avoir trouvé ces tests utiles pour plusieurs patients suspectés d’avoir une intolérance au gluten. Spécialement lorsque certains patients ont des symptômes en concordance avec une sensibilité au gluten mais ont des tests sanguins négatifs ou non concluants et/ou des biopsies négatives ou non concluantes, alors ces tests peuvent être d’une grande utilité bien que certains ne soient pas trop sûrs sur la façon d’interpréter les tests. Les organisations nationales de cœliaques hésitent à faire des commentaires sur leur application sans recherches publiées alors qu’un récent article paru dans le British Medical Journal démontrait que les tests fécaux ont une haute spécificité pour dépister la maladie cœliaque. Le Dr Fine a mentionné publiquement que ses données non-publiées démontrent que ceux qui ont un test fécal anormal indiquant une sensibilité au gluten répondent très favorablement à la diète sans gluten entrainant une rémission des symptômes et une amélioration de leur qualité de vie en général.

Un autre problème est qu’il n’y a pas de définitions universellement reconnues pour la sensibilité ou l’intolérance au gluten. Ceci devient particulièrement difficile pour ceux qui ne rencontrent pas les critères stricts pour établir un diagnostic de MC bien qu’ils puissent avoir certains tests anormaux et/ou avoir des symptômes répondant à la diète SG. Ces individus deviennent confus lorsqu’ils essaient d’obtenir de l’information et ne reçoivent pas de diagnostic formel de MC. Il y a une nécessité de consensus, de la part de la communauté médicale, sur des définitions communes au niveau de la terminologie et également une nécessité de recherches additionnelles dans cette sphère.

Les quelques rares médecins ayant pris conscience de l’étendue véritable du spectre de l’intolérance ou de la sensibilité au gluten sont surclassés en nombre par la majorité de leurs confrères qui continuent à insister sur les critères stricts pour établir un diagnostic de maladie cœliaque avant de recommander à leurs patients une diète sans gluten. Les médecins, qui ne sont pas familiers avec les limites des différents tests, tels que documentées dans les études récentes, ou qui insistent sur les critères stricts afin que la MC soit la seule indication pour recommander une diète SG, engendrent malheureusement chez les individus sensibles au gluten, confusion et frustration. Certaines de ces personnes chercheront des réponses sur internet ou iront consulter en médecine alternatif.

Plusieurs individus donc, ne reçoivent aucun diagnostic de leur médecin, ou reçoivent un diagnostic erroné, ou sont souvent mal informés. Il en résulte qu’ils ne peuvent profiter des bénéfices santé d’une diète SG tout ceci parce qu’ils ont été avisés qu’une telle diète n’est pas nécessaire sur la base de tests sanguins normaux et/ou de biopsies normales. En attendant, la MC et la sensibilité au gluten continuent d’être sous-diagnostiquées ou mal diagnostiquées.

 

 

Le Dr Scot Lewey est médecin diplômé et spécialisé en gastroentérologie (maladies du système digestif) pratiquant sa spécialité au Colorado. Il est le médecin rattaché au groupe local de support de la MC, il est chercheur et auteur de plusieurs publications. Il a développé un programme éducatif sur le web à cette adresse : http://www.thefooddoc.com/ afin d’informer les gens souffrant d’intolérance alimentaire et de MC.


Source de cet article: http://EzineArticles.com/?expert=Dr._Scot_Lewey

 

 


Coin de discussion | Chroniques | Dermatite | Symptômes | Tests | La diète | À notre sujet | Liens | Plan du site

 

©2013
Tous droits réservés


Tests de dépistage

Limites des tests

Tests génétiques

Tests fécaux

Accueil

Coin de discussion


Chroniques


Dermatite H


Symptômes de la maladie coeliaque

 

Diète sans gluten

Déni de responsabilité

À notre sujet

Liens

Plan du site