Les GlutineriesSans Gluten/Sans LactoseCELIACSURE
Publicité
Courriel


Tests

Pourquoi, les médecins sont-ils souvent incapables de reconnaître une maladie cœliaque et une sensibilité au gluten?

Par le Dr Scot Lewey

Les médecins sont souvent incapables de diagnostiquer une condition pourtant très commune comme la maladie cœliaque (MC) ou la sensibilité au gluten. Le délai moyen pour établir ce diagnostic chez les adultes est de 11 ans et il y a plusieurs raisons à cela. La MC était considérée autrefois comme étant rare et affectant seulement les jeunes enfants. Voilà ce que les médecins d’aujourd’hui ont appris dans les facultés de médecine et ils sont ignorants du fait que le spectre de la MC a changé.

Des tests sérologiques de dépistage auprès de donneurs ont récemment confirmé que la maladie cœliaque est présente chez 1 personne sur 133 aux États-Unis. La plupart des médecins ignorent également ce fait et ce, pour diverses raisons.

La MC est traitée par une diète sans gluten, non pas par des médicaments. Les compagnies pharmaceutiques contribuent en bonne partie à l’éducation médicale des médecins après leurs études et subventionnent également en grande partie la recherche médicale aux États-Unis. Parce qu’elle ne bénéficie pas de l’argent et du marketing des compagnies pharmaceutiques, la MC n’apparaît pas dans les journaux médicaux ou n’est pas mentionné par les représentants de médicaments auprès des médecins. Elle est rarement le sujet de conférences majeures ou de projets de recherches. Il s’agit d’une maladie marginale qui est largement en dehors de la “pensée“ de la majorité des médecins.

Les médecins qui actuellement se souviennent de la MC ont la vision d’un très jeune enfant pâle, maigre, avec des membres décharnés et un gros ventre comme sur l’image qu’ils ont vu plusieurs années auparavant à la faculté de médecine. L’histoire médicale liée à cette image est celle d’un enfant souffrant de malnutrition, avec des troubles de croissance et de nombreuses diarrhées souvent malodorantes. Une étude réalisée auprès des médecins prodiguant les soins de première ligne a confirmé que la majorité d’entre eux ignorent que la MC existe chez les adultes. S’ils pensent qu’elle existe chez les adultes, ils ne croient sûrement pas qu’une personne ayant un surplus de poids et souffrant de constipation ou n'ayant aucun symptôme intestinal puisse souffrir de cette maladie.

Ils ignorent que des symptômes tels la fatigue, des douleurs aux os et aux articulations, des maux de tête, certaines éruptions cutanées sont des symptômes communs de la MC, que des maladies auto-immunes y sont associées tels des maladies de la glande thyroïde, le diabète de type 1, l’arthrite rhumatoïde et le lupus. Des complications, provoquées par la malabsorption, comme l’anémie et l’ostéoporose ne sont souvent pas reconnues comme étant des manifestations communes d’une MC non-traitée. Plus de 250 symptômes impliquant près de chaque partie du corps sont associés à la MC. À moins que vous ne donniez des indices précis à votre médecin comme par exemple, une histoire familiale de MC, ou encore que vous lui mentionner que vous vous interroger à savoir si vous n’êtes pas sensible au gluten, celui-ci ne songera jamais que le gluten peut être à l’origine de vos problèmes de santé.

Plusieurs médecins ne sont pas familiers avec les tests sérologiques et génétiques spécifiques à la MC. D’autres, alors qu’ils vous écoutent en train d’énumérer vos symptômes, ne songent pas à la possibilité de la MC et donc ne penseront jamais à prescrire ces tests sanguins. D’une façon ou d’une autre, vous n’avez jamais la chance d’être diagnostiqué jusqu’à vous lui demandiez de le faire. Souvent même, votre demande sera refusée jusqu’à ce que vous insistiez, par exemple, à cause de votre histoire familiale ou parce qu’un membre de votre famille ou un ami vous l’a conseillé; souvent même vous devez montrer à votre médecin vos propres recherches sur le sujet. Leurs idées préconçues ou leur mauvaise conception au sujet de la MC peuvent être difficiles à contrer. Même si vous n’avez aucun symptôme ou seulement quelques légers symptômes vous avez quand même besoin d’un dépistage à cause des facteurs de risque, mais il se peut que votre médecin ne soit pas familier avec les indications concernant le dépistage d’individus à hauts risques (histoire familiale de MC).


Il est à noter que plusieurs médecins n’aiment pas modifier le diagnostic qu’ils ont prononcé et en conséquence peuvent ne pas vouloir considérer un diagnostic alternatif lorsque de nouveaux symptômes se manifestent. À la place ils peuvent essayer d’adapter les nouveaux symptômes à une condition ou un diagnostic existant. Comme les personnes ayant une MC non traitée souffrent souvent de symptômes neuropsychiatriques votre médecin aura donc la tentation de vous étiqueter dépressif, anxieux, stressé, névrosé ou peut-être seulement quelqu’un d’un peu fou qui aime se plaindre. La conséquence sera qu’il arrêtera de vous écouter ou de prendre au sérieux vos propos et vous serez tenté de votre côté de ne plus parler de vos symptômes ou de tout autre chose qui vous concerne.

En dernier lieu, je voudrais mentionner que les médecins subissent une terrible pression afin diminuer les coûts relatifs à la santé. Les tests de dépistage représentent une énorme case budgétaire dans les dépenses reliées aux soins de santé et ces tests sont prescrits par les médecins. Aux États-Unis, plusieurs compagnies d’assurance suivent de près chaque médecin concernant la quantité de tests qu’il commande. En conséquence, votre médecin peut ressentir une certaine pression l'incitant à ne pas prescrire des “tests non nécessaires“. Pour plusieurs médecins qui croient que la MC est rare, les tests sérologiques ou l’endoscopie ne seront pas prescrits pour ces raisons; et s’ils le sont, les tests sérologiques seront souvent mal interprétés ou donneront un faux négatif. Une endoscopie pourra être pratiquée mais sans biopsie ou encore les résultats de la biopsie seront mal interprétés. Vous et votre médecin aurez ainsi la fausse assurance que la MC et la sensibilité au gluten ont été exclus.

Je vous recommande d’aider votre médecin de la façon suivante si vous croyez que vous pouvez avoir une MC ou une intolérance au gluten:

  1. En écrivant sur papier tous vos symptômes et en expliquant comment vous croyez que le gluten en est la cause.
  2. En racontant votre histoire familiale, incluant vos ancêtres et en montrant les résultats de tout test génétique ayant déjà été fait.
  3. En devenant familier avec les différents tests de dépistage de la MC et de la sensibilité au gluten ainsi que de leurs limites.
  4. En demandant poliment à votre médecin de passer les tests de dépistage de la MC en indiquant pourquoi vous croyez que cette maladie est peut-être la cause de vos symptômes.
  5. En étant prêt à subir une évaluation adéquate et appropriée.
  6. En étant prêt à demander une seconde opinion si nécessaire.

Le fait d’être bien informé et bien préparé aidera votre médecin.


Le Dr Scot Lewey est médecin diplômé et spécialisé en gastroentérologie (maladies du système digestif) pratiquant sa spécialité au Colorado. Il est le médecin rattaché au groupe local de support de la MC, il est chercheur et auteur de plusieurs publications. Il a développé un programme éducatif sur le web à cette adresse : http://www.thefooddoc.com/ afin d’informer les gens souffrant d’intolérance alimentaire et de MC.

Source de cet article: http://EzineArticles.com/?expert=Dr._Scot_Lewey

 

 

 

 

 


Coin de discussion | Chroniques | Dermatite | Symptômes | Tests | La diète | À notre sujet | Liens | Plan du site

 

©2013
Tous droits réservés


Tests de dépistage

Limites des tests

Tests génétiques

Tests fécaux

Accueil

Coin de discussion


Chroniques


Dermatite H


Symptômes de la maladie coeliaque

 

Diète sans gluten

Déni de responsabilité

À notre sujet

Liens

Plan du site