Les GlutineriesSans Gluten/Sans LactoseCELIACSURE
Publicité
Courriel


Tests

J Neurol Neurosurg Psychiatry. 2009 Jun;80(6):626-30. Epub 2009 Feb 24.

La sclérose hippocampique dans l’épilepsie réfractaire du lobe temporal est associée à la sensibilité au gluten.

Hippocampal sclerosis in refractory temporal lobe epilepsy is associated with gluten sensitivity.

Peltola M, Kaukinen K, Dastidar P, Haimila K, Partanen J, Haapala AM, Mäki M, Keränen T, Peltola J.


École Médicale, Université de Tampere, Tampere, Finlande.


MISE EN SITUATION: Les études antérieures ont associé la maladie cœliaque (MC) et la sensibilité au gluten (définie par la présence d’anticorps anti-gliadine et de tests immunogénétiques positifs) à la dégénérescence cérébelleuse et à l’épilepsie avec calcifications occipitales. La sclérose hippocampique (SH) dans l’épilepsie du lobe temporal (ELT) est un désordre potentiellement progressif d’étiologie inconnue, bien que l’auto-immunité ait été désignée comme étant l’un des  mécanismes possibles conduisant à la SH. Le but de la présente étude était d’analyser les anticorps associés à la MC et à la sensibilité au gluten dans un groupe bien caractérisé de patients ayant une épilepsie focale réfractaire.


MÉTHODES : Nous avons mesuré les anticorps anti-gliadine, anti-transglutaminase et anti-endomysium ainsi que le génotype HLA (DQ2 et DQ8) chez 48 patients consécutifs présentant une épilepsie réfractaire à la thérapie. Les patients furent séparés en trois groupes sur la base de caractéristiques électro-cliniques ictales et sur la base de l'imagerie haute résolution par résonnance magnétique MRI : ELT avec SH (n=16), ELT sans SH (n=16) et épilepsie extra-temporale (n=16). Les patients suspectés de MC ou de sensibilité au gluten furent référés pour biopsies duodénales.


RÉSULTATS : Sept patients au total étaient sensibles au gluten; tous appartenaient au groupe ELT avec SH. Aucun du groupe ELT sans SH et aucun du groupe de patients avec épilepsie extra-temporale n’était sensible au gluten (p<0.0002). Les résultats des biopsies montrèrent que trois des sept patients sensibles au gluten avaient une évidence histologique de MC et quatre avaient des changements inflammatoires consistants avec un début de MC sans atrophie villositaire.  Quatre patients sensibles au gluten avaient une évidence de double pathologie (SH + autre lésion du cerveau) alors  qu’aucun autre patient ne montrait la même évidence (p<0.0002).


CONCLUSIONS : La présente étude démontre un lien, antérieurement non-reconnu, entre la sensibilité au gluten et l’épilepsie du lobe temporal avec sclérose hippocampique. Cette association fut très forte au sein du groupe bien caractérisé de patients;  donc la sensibilité au gluten devrait être ajoutée à la liste des mécanismes conduisant potentiellement à l’épilepsie réfractaire et la  sclérose hippocampique.

 

 

 

 

 

 

 


Coin de discussion | Chroniques | Dermatite | Symptômes | Tests | La diète | À notre sujet | Liens | Plan du site

©2013
Tous droits réservés


Tests de dépistage

Limites des tests

Tests génétiques

Tests fécaux

Accueil

Coin de discussion


Chroniques


Dermatite H


Symptômes de la maladie coeliaque

 

Diète sans gluten

Déni de responsabilité

À notre sujet

Liens

Plan du site