Les GlutineriesSans Gluten/Sans LactoseCELIACSURE
Publicité
Courriel


Tests

SOSGluten.ca 25 mars 2010 – Dans le numéro du mois de mars 2010 de la prestigieuse revue médicale The Lancet Neurology, deux articles s’attardent sur le concept de sensibilité au gluten sans maladie cœliaque (MC). Peu de médecins connaissent cette nouvelle réalité et même ceux qui en ont entendu parler sont souvent perplexes et incrédules devant des patients affirmant un mieux-être après avoir éliminer le gluten alors que les tests de dépistage pour la MC étaient négatifs. S’il y a une branche de la médecine où ce nouveau concept semble être de plus en plus mis en évidence c’est bien celui de la neurologie. Voici donc les résumés de ces deux articles provenant respectivement de médecins spécialistes d'Italie et du Royaume-Uni  :

Réjean Perron, SOSGluten.ca


 

Lancet Neurol. 2010 Mar;9(3):233-5.

Sensibilité au gluten : une voie émergente derrière les troubles neurologiques?

Gluten sensitivity: an emerging issue behind neurological impairment?

 

Umberto Volta,  Roberto De Giorgio

Département de Médecine Clinique, Maladies Digestives, et Médecine Interne, Centre Unificato di Ricerca BioMedica Applicata, Université de Bologne et Hôpital St Orsola-Malpighi, Via Massarenti, 40138 Bologne, Italie

La maladie cœliaque (MC) est considérée être un désordre auto-immun de l’intestin grêle induit par l’ingestion de gluten chez des individus génétiquement prédisposés. Bien que l’intestin grêle soit l’une des principales cibles de la maladie, il devient de plus en plus évident que la MC peut affecter d’autres organes incluant le système nerveux, changeant donc le scénario clinique longtemps considéré être celui d'une maladie intestinale pour en faire une maladie systémique beaucoup plus étendue. Dans ce contexte, le terme sensibilité au gluten fut introduit pour prendre en compte les différentes manifestations extra-intestinales causées par le gluten, particulièrement chez des patients ayant une muqueuse intestinale apparemment normale.


 

Lancet Neurol. 2010 Mar;9(3):318-30.

Sensibilité au gluten : de l’intestin au cerveau.

Gluten sensitivity: from gut to brain.

 

Hadjivassiliou M, Sanders DS, Grünewald RA, Woodroofe N, Boscolo S, Aeschlimann D.

Département de Neurologie, Hôpital Royal Hallamshire, Sheffield, Royaume-Uni m.hadjivassiliou@sheffield.ac.uk

La sensibilité au gluten est une maladie systémique auto-immune ayant diverses manifestations. Ce désordre est caractérisé par une réponse immunologique anormale face à l’ingestion de gluten chez des individus génétiquement prédisposés. La maladie cœliaque (MC), aussi désignée sous le nom d’entéropathie (maladie intestinale) de sensibilité au gluten est seulement un aspect dans toute la gamme des manifestations possibles de la sensibilité au gluten. Bien que des manifestations neurologiques chez des patients ayant une MC établie aient été rapportées à partir de 1966, c’est n’est qu’une trentaine d’années plus tard que, chez certains individus, la sensibilité au gluten a été constatée uniquement sur la base de disfonctionnements neurologiques. En outre, le concept de présentations extra-intestinales de sensibilité au gluten sans entéropathie donc sans MC ne fut accepté que récemment. Dans cet article, nous passons en revue la gamme des manifestations neurologiques causées par la sensibilité au gluten et discutons des récents progrès en matière de diagnostic et de compréhension des mécanismes pathophysiologiques sous-tendant le disfonctionnement neurologique relié au gluten.

 

 

Source: The Lancet Neurology

 


Coin de discussion | Chroniques | Dermatite | Symptômes | Tests | La diète | À notre sujet | Liens | Plan du site

©2013
Tous droits réservés


Tests de dépistage

Limites des tests

Tests génétiques

Tests fécaux

Accueil

Coin de discussion


Chroniques


Dermatite H


Symptômes de la maladie coeliaque

 

Diète sans gluten

Déni de responsabilité

À notre sujet

Liens

Plan du site