Les GlutineriesSans Gluten/Sans LactoseCELIACSURE
Publicité
Courriel


Tests

Différents Processus Impliqués dans la Maladie Cœliaque et la Sensibilité au Gluten.

 

SOSGluten.ca 16/03/2011 – La sensibilité au gluten représente une condition complètement différente de la maladie cœliaque (MC) et la vaste majorité des gens qui souffrent de sensibilité au gluten (aussi appelée intolérance au gluten) ne développeront jamais la MC, rapporte le Dr Fasano.

Cependant, il ne fait aucun doute que la sensibilité au gluten est une condition réelle et qu’elle affecte potentiellement plus d’une personne sur 20, rapporte le Dr Fasano en entrevue. Lui et ses collègues du centre de recherches sur la maladie cœliaque de l’Université du Maryland ont publié une étude dernièrement prouvant pour la première fois que la sensibilité au gluten existe.

"Nous parlons d’environ 20 millions de personnes"  dit-il. "Ceci nous donne  quelques raisons rationnelles expliquant pourquoi tant de gens viennent nous voir avec des symptômes. "

Les gens ayant la MC ont des dommages spécifiques à l’intestin causés par une réaction auto-immune face au gluten ingéré. Les gens ayant une sensibilité au gluten n’ont pas ces dommages, bien qu’expérimentant de l’inflammation à cause du gluten, dit le Dr Fasano.

La différence entre ces deux conditions vient de la réponse du système immunitaire face au gluten.

Dans la sensibilité au gluten, le système immunitaire inné –- la première ligne de défense du corps contre les envahisseurs –- répond à l’ingestion du gluten en combattant directement le gluten, créant de l’inflammation tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du système digestif, dit le Dr Fasano.

Dans la MC, à la fois le système immunitaire inné et le système immunitaire adaptatif –- une partie plus avancée et sophistiquée du système immunitaire –-  sont impliqués dans la bataille, dit-il. Une mauvaise communication entre les cellules du système immunitaire adaptatif conduit ces cellules à attaquer les propres tissus du corps, créant l’atrophie villositaire retrouvée chez les cœliaques.

Quelques personnes identifiées sensibles au gluten dans l’étude conduite à l’Université du Maryland montraient des dommages intestinaux. Cependant, ces dommages avaient des bio-marqueurs différents de ceux retrouvés dans la MC et il est peu probable que les gens ayant une sensibilité au gluten développent une MC, affirme le Dr Fasano.

Il ne fait aucun doute que les gens sensibles au gluten et les cœliaques puissent ressentir souvent les mêmes symptômes incluant la diarrhée, les gonflements, les douleurs abdominales, la dépression, des difficultés de concentration et des migraines, rapporte Fasano.

Seulement les gens ayant une réponse immunitaire adaptative unique à la MC sont à risques de développer un lymphome intestinal et d’autres conditions associées à la MC comme l’ostéoporose, dit-il. Cependant, la sensibilité au gluten semble jouer un rôle dans 20% des cas d’autisme et de schizophrénie, dit-il.

Le Dr Fasano ajouta qu’il devint pour la première fois intéressé à explorer la possibilité de la sensibilité au gluten il y a deux ou trois ans. Avant  dit-il, je disais à mes patients qui testaient négatifs pour la maladie cœliaque (MC) que le gluten n’était pas leur problème, même si ces personnes étaient convaincues que le gluten était la cause de leurs symptômes.

"Dans les deux dernières années, nous avons été inondés de gens venant à la clinique croyant avoir la MC; la vaste majorité ne l’avait pas," dit-il. "Ce que cette étude apporte, ce sont des preuves au niveau moléculaire que la sensibilité au gluten existe."

Le Dr Fasano dit que la recherche sur la sensibilité au gluten est dans ses débuts et que de nouvelles études seront nécessaires afin de mieux cerner cette condition et d’être en mesure de faire la différence entre les gens sensibles au gluten et les gens ayant une MC dans sa phase initiale.

L’étude de l’Université du Maryland a identifié certains bio-marqueurs pouvant être utiles pour diagnostiquer la sensibilité au gluten. Cependant, la méthode utilisée par les chercheurs pour récupérer ces bio-marqueurs (endoscopie avec biopsies intestinales) n’est pas une façon pratique de diagnostiquer la sensibilité au gluten chez 6% de la population, dit le Dr Fasano.

L’étape suivante sera donc de créer des tests sanguins capables de dépister aisément la sensibilité au gluten. Le Dr Fasano anticipe que de tels tests seront disponibles d’ici quelques années.

 

Source: About.com.Celiac Disease

Résumé de l'étude: Divergences dans la perméabilité intestinale et l’expression des gènes de l’immunité mucosale dans deux conditions associées au gluten: la maladie cœliaque et la sensibilité au gluten. BMC Med. 2011 Mar 9;9(1):23.

Version intégrale: Divergence of gut permeability and mucosal immune gene expression in two gluten-associated conditions: celiac disease and gluten sensitivity. BMC Med. 2011 Mar 9;9(1):23.



 

Autres nouvelles

 

 

Coin de discussion | Chroniques | Dermatite | Symptômes | Tests | La diète | À notre sujet | Liens | Plan du site

©2013
Tous droits réservés


Tests de dépistage

Limites des tests

Tests génétiques

Tests fécaux

Accueil

Coin de discussion


Chroniques


Dermatite H


Symptômes de la maladie coeliaque

 

Diète sans gluten

Déni de responsabilité

À notre sujet

Liens

Plan du site